Ecole de Musique de Sélestat

Depuis la rentrée en septembre dernier, l'école de musique de Sélestat propose des cours de chant autour des musiques actuelles. La nouvelle responsable de cette formation Cécile Foltzer-Lénuzza, est à la tête d'un groupe d'une dizaine d'élèves. Précision sur cette formule inédite qui est en passe de devenir un classique.

"Je l'avoue : musicalement parlant, des artistes de musique actuelle comme Jean-Jacques Goldman ou Justin Bieber représentent un intérêt nettement moindre que des classiques comme Bach ou Beethoven, dit Cécile Foltzer-Lénuzza. Mais honnêtement , ceux que l'on a tendance à écouter tous les jours, ce sont plutôt les premiers. Alors pourquoi devrait-on se priver de les enseigner ? Pour moi, la pratique musicale ne doit pas se cantonner à certains carcans,cela doit avant tout rester un plaisir. A travers mes cours de musique actuelle, c'est ce à quoi j'aspire.", affirme la professeur de chant de l'école de musique de Sélestat . Cécile Foltzer-Lénuzza habite actuellement à Sainte-Croix-en-Plaine. Elle a suivi un cursus classique en passant par un bac littéraire option musique, puis est allée à l'Université de Strasbourg passer sa licence de musicologie. Elle intègre ensuite le conservatoire de Belfort et y décroche la médaille d'or à l'unanimité du jury. Enfin, elle a obtenu le Diplôme d'Etat de professeur de musique. Son prochain grand objectif est bien sûr d'obtenir une place d'enseignante au conservatoire.

Voilà maintenant huit ans que Cécile Foltzer-Lénuzza enseigne dans différentes structures du Haut-Rhin. En poste à L'Association Familiale et sociale "Les Coteaux" (AFSCO) et à l'école de musique de Mulhouse, elle participe également à la formation des petits chanteurs de Saint-André de Colmar et donne des cours à l'école de musique du Sundgau à Altkirch.

Un projet émanant des élèves eux-mêmes

Le projet d'ouvrir une section musique actuelle à l'école de musique de Sélestat émane des élèves eux-même, explique Cécile. Ils sont venus voir le directeur en lui exprimant leur souhait d'apprendre par le biais de ce répertoire particulier. "Un jour, raconte Cécile Foltzer-Lénuzza, le directeur Bruno Soucaille est venu me voir et m'a demandé si je ne connaissais pas quelqu'un qui accepterait de prendre en charge cette toute nouvelle section. Sautant sur l'occasion, je me suis empressée de lui donner un nom : le mien !"

Effectivement, tout au long de son cursus d'étudiante, Cécile a regretté de ne jamais avoir eu accès a de tels cours avec les musiques actuelles comme objet de travail. Alors pouvoir enseigner de la sorte a ses élèves, c'est un peu comme une revanche pour elle et une manière de rattraper le temps perdu. "Quoi de plus beau que d'apprendre en chantant ce que l'on aime. Chaque participant est libre de ramener ce qui lui plaît. Nous commençons par chanter ensemble, voyons ou sont les difficultés, et au fur et à mesure, améliorons la technique vocale. Cette formule a fait ses preuves et permet de travailler l'instrument voix de manière à part entière et de façon ludique."

Profils très différents

Au sein de la dizaine d'élèves de la formation, il ya une majorité d'adultes et de femmes. Certaines ont déjà vocation a se produire en public, tandis que d'autres plus timides sont encore à la recherche d'assurance. Les profils sont très différents, et les artistes abordés le sont d'autant plus. "C'est à moi de m'adapter aux élèves et non pas le contraire, affirme-t-elle. Je ne leur impose jamais rien !"

A l'entendre, on pourrait croire que Cécile Foltzer-Lénuzza est en rupture totale avec le monde de la musique plus classique , et pourtant. Elle s'investit avec le même sérieux dans des formations de musique baroque, genre qu'elle enseigne également." Mais parfois, cela fait du bien de se lâcher un peu, conçoit-elle. Et puis si cela peut être fait dans un cadre pédagogique favorable, c'est encore mieux. Grâce à ce dispositif , on décompresse et évite par la même occasion d'arriver a saturation . Ceci fait, on est fin prêt pour repartir de plus belle! Tel est mon secret, finit-elle par conclure."

Une dynamique tout à fait remarquable qui promet un bel avenir à la professeur de chant Cécile Foltzer-Lénuzza et à sa section musique actuelle.

Journal DNA




Chargement de la conversation